Intuiti signe le Parental Challenge et s’engage à respecter 12 mesures parent-friendly

Bas

Une première initiative pour soutenir les parents en 2020, avec le Parental Act

 

En 2020, nous avons signé le Parental Act qui nous engageait à appliquer un congé deuxième parent d’un mois 100 % rémunéré. Grâce à cet engagement, en 2020, trois de nos collaborateurs ont pu bénéficier d’un congé paternité de 1 mois. Depuis le 1er juillet 2021, la loi a évolué et le congé paternité est passé à 25 jours calendaires. Une superbe avancée !

 

En 2022, nous signons la charte du Parental Challenge

 

Nous avons maintenant décidé de signer le Parental Challenge, une initiative portée par Selma El Mouissi, Judith Aquien, Clémence Pagnon et Isma Lassouani. Le Parental Challenge a pour objectif d’accompagner chaque personne qui le souhaite dans un rapport sain entre parentalité et travail. A l’heure où nous écrivons cet article, 5 115 salariés sont impactés par le Parental Challenge dans d’autres entreprises. A notre tour de rejoindre le mouvement… et d’ajouter 47 personnes au compteur.

 

Nous voulons faire bouger les choses et nous nous engageons à respecter les 12 mesures décrites par la charte. Accompagner les salarié.e.s dans leur capacité à mener de front leur vie professionnelle avec leur projet parental (puis leur parentalité elle-même), c’est être en accord avec nos valeurs. D’ailleurs, nous avons conscience que la parentalité ne commence pas au moment où nous sommes appelés “papa” ou “maman”. C’est pourquoi, nous voulons accompagner au mieux toutes les membres de l’équipe et leur famille dans ces moments de vie, peu importe l’étape d’avancement de leur parentalité. Aussi, et nous insistons sur le sujet, nous souhaitons favoriser l’inclusion de TOUS les parcours de parentalité.

 

12 mesures pour aider TOUS les parents à mieux vivre leur parentalité

 

Voici les 12 mesures que nous nous engageons à respecter : 

  1. Permettre à tous les salarié-es Intuiti confirmé-es en CDI de bénéficier des mesures liées à la parentalité, sans condition d’ancienneté.
  2. Appliquer la loi et communiquer leurs droits à tou-tes nos salarié-es
  3. Mieux accompagner les congés longs (maternité, adoption, second parent, parental) liés à la parentalité.
  4. Protéger la confidentialité de nos employé-es afin qu’ils et elles fassent valoir leurs droits et bénéficient des mesures sans avoir à se confier sur leur parcours personnel.
  5. Autoriser et rémunérer les absences des salarié-es postulant à l’adoption pour les rendez-vous obligatoires ayant lieu sur le temps de travail (la réunion d’information et les rendez-vous nécessaires à l’évaluation psychosociale des postulant-es).
  6. Outiller nos managers à mieux accompagner et accueillir la parentalité, et les sensibiliser sur les discriminations.
  7. Offrir à tou-tes nos salarié-es parents dont les postes le permettent 100% de télétravail dans les moments clés qui précèdent et suivent la parentalité.
  8. Mettre en place des horaires de travail qui n’excluent aucun-e salarié-e
  9. Proposer un congé rémunéré de 3 jours pour deuil en cas de fausse couche, pour les mères biologiques comme pour les seconds parents.
  10. Encourager l’implication des seconds parents dès les premiers moments de leur parentalité.
  11. Soutenir financièrement les congés maternité, second parent et adoption et en alléger les aspects administratifs.
  12. Accorder au moins 5 jours de congés “enfant malade” rémunérés.

 

Dans les faits, une majorité de ces 12 points est déjà appliquée à l’agence. Parmi les exemples : nous avons déjà embauché une femme enceinte, nous avons pu adapter le retour de congé maternité d’une personne touchée par les problèmes de santé de son enfant, nous maintennions déjà le salaire pour les salariés concernés par le congé paternité avec moins de 2 ans d’ancienneté, nous permetons au second parent d’adapter ses horaires pour se rendre aux rendez-vous médicaux pendant la grossesse et nous appliquons la subrogation. 

 

Mais la signature de cette charte n’est pas qu’une validation d’acquis. Elle nous oblige à aller plus loin sur certains points et notamment :

  • Nous allons rédiger un guide de la parentalité pour mieux partager les droits auxquels les parents ont accès, les rassurer et leur donner toutes les informations utiles et nécessaires 
  • Nous allons mieux accompagner les managers dans l’ensemble des aspects (Point N°6)
  • Nous allons donner accès à un arrêt “fausse couche” de 3 jours 100% rémunéré, pour les 2 membres du couple, en respectant bien entendu strictement les règles de confidentialité (N°9)
  • Nous allons désormais octroyer 5 jours de congés rémunérés “enfant malade” (point N°12)

 

Comment vous aussi appliquer les 12 mesures du Parental Challenge

 

Que vous soyez salarié-es ou employeur, vous pouvez motiver votre entreprise à s’engager. Les salarié-es peuvent soumettre l’idée anonymement à leur organisation tandis que les employeurs peuvent d’ores et déjà s’engager. 

 

Chez Intuiti, l’idée est par exemple apparue lors d’une discussion entre collègues et a fait son petit chemin jusqu’aux oreilles de notre directrice RH.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site du Parental Challenge. Vous y retrouverez notamment un guide très complet comprenant entre autres des exemples concrets de mesures mises en place par des entreprises, des rappels du cadre légal mais aussi 100 actions à mettre en place dans les entreprises, dont deux tiers à coût zéro.